10 Aralık 2014 Çarşamba

L’Election Présidentielle en la République de Chypre du Nord 2015


Après la décision du Président de la République de Chypre Monsieur Nicos Anastasiades a arrêté les négociations sur la solution diplomatique au problème de Chypre, maintenant l’île va se concentrer sur l’élection Présidentielle de la République de Chypre du nord qui se déroulera en avril prochain. Les candidats pour l’élection sont déjà déclarés.
La République de Chypre du nord, le plus démocratique et laïque pays dans le monde Islamique même si le directeur du journal américaine New York Times, Monsieur Thomas Friedman, a oublié de dénoter[1], est un pays reconnu seulement par la Turquie. Proclamé en 1983, neuf ans après l’intervention de l’armée turque en réaction contre un coup d’état militaire des Chypriotes grecs voulant le rattachement de l’île à la Grèce, la République de Chypre du nord est toujours reconnue seulement par la Turquie. Même si les Chypriotes turcs ont voté par une grande majorité (65 %) en faveur du Plan Annan en 2004 pour l’unification de l’île, les Chypriotes grecs ont refusé le plan et ont choisi de continuer le statu quo. Malgré les promesses de l’Union Européenne avant le referendum, les Chypriotes grecs ont été gratifiés avec la qualité de membre dans l’union contrairement aux Chypriotes turcs qui ont été trompés par l’UE. Malgré la crise économique dans le sud depuis trois années, avec la dernière décision de Monsieur Anastasiades, tout le monde a encore une fois vu que les Chypriotes grecs sont assez confortables du statu quo et n’ont pas la volonté de résoudre le problème. Mais en même temps, la crise diplomatique entre l’UE et la Russie aussi a créé un contexte propice à  la solution, comme le transport d’hydrocarbures qui pourrait transiter sur l’ile si une solution était trouvée.
Monsieur Derviş Eroğlu
Le candidat favori pour l’élection présidentielle est Monsieur Derviş Eroğlu[2], le président actuel du pays. Né en 1938 à Famagouste, Monsieur Eroğlu est un politicien très expérimenté, il est aussi médecin. Il était Premier Ministre entre 1985-1994 et 1996-2004 comme le chef du parti centre-droit l’Unité Nationale (Ulusal Birlik Partisi). Monsieur Eroğlu est le troisième Président de la République (après Rauf Denktaş et Mehmet Ali Talat) du pays depuis 2010. Maintenant il est un candidat indépendant mais il a le soutient de son parti l’Unité Nationale et du Parti Démocratique (Demokrat Parti) de Serdar Denktaş, l’autre grand parti de droite. Monsieur Eroğlu peut gagner la course au premier ou deuxième tour, bien qu’il soit connu comme un politicien de statu quo, pas très désireux pour la solution.


Madame Sibel Siber
Née en 1960 à Nicosie, Madame Sibel Siber[3] est aussi médicine et politicienne en même temps. Elle est un député du parti de centre-gauche le parti Républicain Turc (Cumhuriyetçi Türk Partisi) depuis 2009. Elle a été Premier Ministre du pays pour deux mois avant la dernière élection générale en 2013. Après l’élection, elle est devenue le président du parlement. Elle représente un visage nouveau en faveur de la solution dans l’île. C’est pourquoi elle peut facilement mobiliser les électeurs jeunes qui veulent une solution finale pour déterminer leurs avenirs. Si elle est choisie, elle va devenir la première Présidente de l’état pas seulement au côté nord, mais aussi dans toute l’île.[4]


Monsieur Kudret Özersay
Né en 1973, Monsieur Kudret Özersay[5] est le nouveau sang de la politique turque à Chypre. Académicien en droit, Monsieur Özersay était le conseiller du Président Eroğlu entre 2010-2012 et le négociateur principal du côté turc dans les négociations cette année-là. Il est aussi le chef d’une société civile Toparlanıyoruz (On se remet sur pied), un mouvement demandant une vie politique transparente et propre dans le pays. Monsieur Özersay n’est pas un candidat favori pour le moment (contrairement à Monsieur Eroğlu et Madame Siber), mais il peut augmenter sa  popularité avant l’élection car il est jeune et aussi beau-parleur. Il a aussi la chance de pouvoir toucher des électeurs à la fois de gauche et de droite parce qu'il se positionne au centre.


Monsieur Mustafa Akıncı
Né en 1947 à Limassol, Monsieur Mustafa Akıncı[6] est un politicien très expérimenté venant de la tradition extrême-gauche. Architecte de métier, il était le maire légendaire de Nicosie où il fut en poste trois fois dans le passé (dans les années de 1970 et 1980). Il était aussi un membre de parlement entre 2005 et 2009 en tant que membre de son parti le Mouvement pour la Paix et la Démocratie (Barış ve Demokrasi Hareketi). Même s’il n’a pas beaucoup de chance, il peut diminuer les votes de Madame Sibel Siber dans le gauche.
Finalement, n’oublions pas  qu’il y a encore quatre mois pour l’élection et  que tout peut changer dans ce laps de temps car la République de Chypre du nord est un très petit pays ouvert aux l’influences extérieures. Mais on peut deviner que la compétition va probablement se dérouler entre Monsieur Eroğlu et Madame Siber ; Monsieur Eroğlu ayant plus de chance pour le moment.

Dr. Ozan ÖRMECİ
[1] Friedman a dénoté la Tunisie et le Kurdistan comme deux pays démocratiques dans le monde Islamique. (http://www.nytimes.com/2014/09/21/opinion/sunday/thomas-l-friedman-three-cheers-for-pluralism-over-separatism.html).

Hiç yorum yok: